vendredi, 20 novembre 2015 17:43

Un Noël typique à Sainte-Christine !

La maison de mes grands-parents maternels est pleine à craquer, envahie par leur progéniture au nombre de 11 qui s’est multipliée par trois, quatre voire cinq ou six! La maison transpire de l’intérieur laissant une buée épaisse dans chacune des fenêtres permettant aux plus grands d’écrire des messages et aux plus petits d’y aller avec le dessin d’un bonhomme difficile encore à discerner!

Le son du violon, l’harmonie de l’accordéon et les talons de mon oncle Jean-Paul qui résonnent sur le plancher donnant ainsi la cadence de cette chanson à répondre que tout le monde connaît! Au fourneau, les filles de ma grand-mère, mes tantes, se racontent leurs derniers petits faits divers tout en veillant du coin de l’œil sur la maisonnée pour s’assurer qu’on ne manque de rien.

L’odeur qui se promène dans la maison est un mélange de bouffe et de gros gin! Les hommes entre deux chansons se tapent sur les cuisses riant des blagues qui débutent toujours par « Une fois c’t’un gars… ». Ma tante Yvette, un peu pompette rit à gorge déployée pendant que tante Lucille encourage son homme à raconter une blague un peu plus salée… Une fois que les rires se sont essoufflés, voilà que c’est reparti pour une autre chanson poussée cette fois, par mon oncle Aimé!

C’était comme ça à tous les Noëls dans la famille Archambault, famille que j’aime tant, famille de mes 10 ans, de mes 20 ans et celle de mes enfants maintenant!

Lyne Loiselle

Lu 1067 fois Dernière modification le vendredi, 20 novembre 2015 17:48

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Partenaires

BAnQNormandin